Les Appels de la Tempête - AT [ANCIENNE VERSION]

NOUVELLE VERSION EN COURS DE CREATION : FORUM-TEST : http://adds.stormcalls.free.fr/test/phpBB3 - Jeu de Rôle Médiéval-Fantasy créé par Faradn. Ne pas recopier les documents présents dans ce forum sans autorisation de leurs auteurs respectifs.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ghanima, Sadaïme Sorcière (niveau 1)

Aller en bas 
AuteurMessage
Faradn
Créateurs & Fondateurs ~ AT
Créateurs & Fondateurs ~ AT
avatar

Nombre de messages : 2544
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Ghanima, Sadaïme Sorcière (niveau 1)   Lun 19 Nov - 20:27

Fiche de Ghanima


Nom : Ghanima
Race : Sadaïme
Classe : Sorcière
Âge : 131 années Sadaïmes
-------------------------------------------------------------------------------------------------
Niveau : 1
Expérience totale : 420 points d'expérience
Palier d’expérience prochain à atteindre : 1800 points d'expérience
-------------------------------------------------------------------------------------------------
Caractéristiques :

Caractère :
1-Lâcheté : 9/10 : Courage-10
1-Barbarisme : 1/10 : Calme-10
1-Bavard : 2/10 : Silencieux-10
1-Cruel : 6/10 : Doux-10
1-Grossier : 7/10 : Poli

Force : 10 (10 / niv1)
Endurance : 12 (12 / niv1)
Agilité : 15 (13 / niv1)
Intelligence : 14 (13 / niv1)
-------------------------------------------------------------------------------------------------
PV : 12/12
Vitesse de déplacement : 1,5 m.s
-------------------------------------------------------------------------------------------------
Armures & Esquives :

Armure physique : 3
Armure magique : 1, 1 (nature)
Chance d’esquiver les sorts : 6,9%
Chances d’esquiver les attaques physiques : 6,9%
Chances de parer : 6,9%
Chances de bloquer : 6,9%

Attaques Physiques & Magiques :

Vitesse d’attaque au corps à corps : 1,70 s

Portée des sorts : 30 m
Chances de toucher physiques : 75,9%
Chances de toucher des sorts : 75,9%

Bonus aux sorts et soins : dégâts et soins +1, effets +1%, +1 s, -0,1 s temps d’incantation

Dégâts au corps à corps : 3-5 dégâts

Coups critiques dégâts physiques : 3,9%
Coups critiques des sorts : 9,9%

-------------------------------------------------------------------------------------------------
Equipement :

Tête :
Cou :
Epaules :
Dos : Cape solide
Torse : Armure de cuir de sorcière sadaïme
Chemise :
Tabard :
Poignets :
Mains :
Taille :
Jambes :
Pieds : Bottes de cuir sadaïme de bonne facture
Anneau :
Anneau :
Anneau :
Anneau :
Anneau :
Anneau :
Bijou :
Bijou :
Bijou :
Bijou :
Bijou :
Bijou :
Bijou :
Bijou :
Bijou :
Bijou :
Main droite : Hache à une main sadaïme basique
Main gauche : Petit bouclier sadaïme
Arme de jet :
(Munitions) :
-------------------------------------------------------------------------------------------------
Tous les sorts connus - Livre de la Terre

1 - Invisibilité : Lorsqu’un Sadaïme ne bouge plus et n’est pas attaqué, il peut se retirer dans l’ombre et donc baisser de 75 % les chances de se faire remarquer par une patrouille, par exemple. Si le Sadaïme bouge, il redevient automatiquement visible.
0,5 - Choc de terre : inflige 2 à 4 dégâts à la cible.
2,5 - Soins élémentaires : soigne 3 à 4 PV à la cible.

Aptitudes choisies ce jour :

Invisibilité
Choc de terre

Aptitudes utilisées ce jour :

-------------------------------------------------------------------------------------------------
Compétences :

Points disponibles : 0

Armures de cuir (1)
Magie du froid (1)
Magie du feu (1)
Magie de la nature (1)
Magie de la terre (1)
Hache à une main (1)
Boucliers (1)

Métiers :

Réputations :
-------------------------------------------------------------------------------------------------
Sacs :

Sac basique d’aventurier :
2 grandes armes :
10 petits objets :
1- Grosse gourde (8x et remplie de bière de Kacheï)
2- Grosse gourde (8x)
3- Grand paquet de nourriture à consommer en aventure (1j)
4- Silex
5- Silex
6- Poudre d'amadou (5x)
7- Message codé
8- Message codé à remettre aux dirigeants Elfes de la Nuit à Sylindreï
9- Carte de Gilleï Vind
10- Sel de voyage (5x)
2 petites armes :
Petit paquet de nourriture à consommer en aventure
4 pièces d'armure :
Veste de voyage dans le désert
Cagoule de voyage dans le désert
Gants de voyage dans le désert
Munitions pour armes à distance (max 50) :
Sac d'armes :
1 grande arme :
1 petite arme :
Munitions pour armes à distance (max 20) :
Maximum 500 pièces différentes : 86


Argent :
En banque :
Pièces de cuivre : 0
Pièces de bronze : 0
Pièces d’argent : 0
Pièces de vermeil : 0
Pièces d’or : 0
Pièces de platine : 0
Cristaux Xions : 0

Sur soi :
Pièces de cuivre : 74
Pièces de bronze : 12
Pièces d’argent : 0
Pièces de vermeil : 0
Pièces d’or : 0
Pièces de platine : 0
Cristaux Xions : 0


Dernière édition par Faradn le Lun 26 Mai - 6:11, édité 40 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tonicfusion.free.fr
Ghanima
Le bouquin de toutes les recettes
Le bouquin de toutes les recettes
avatar

Nombre de messages : 896
Age : 43
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Ghanima, Sadaïme Sorcière (niveau 1)   Mar 20 Nov - 20:35

Biographie


Mes plus lointains souvenirs remontent à mes 17 ans … Je n’étais qu’une enfant à l’époque et cela devait changer rapidement. Mes parents comme à leur habitude, cherchaient une nouvelle clairière où élire domicile pendant quelques années. Peut-être était-ce par goût, à moins que ce ne soit en raison d’activités professionnelles de mon père. Je ne pourrais le dire, je ne me souviens pas de ce qu’ils faisaient … ni même de leur nom !

Le premier souvenir de mon existence est ce jour d’automne où le vent soufflait si fort que les arbres chantaient des ballades merveilleuses et les feuilles virevoltaient au gré des notes soufflées par les majestueux végétaux. C’était si paisible et magnifique … Je découvris alors le visage inquiet de mes parents, les yeux de mon père qui me disaient de ne pas faire le moindre bruit. Il me poussa même à me faufiler dans un tronc d’arbre vide mais, à peine cachée, il fut ôté de ma vue brutalement et tout ne fut plus que bruits dissonants, hurlements et silence angoissant.

J’attendis plusieurs heures, dans le doute, avant de sortir. Mes parents gisaient là, leur beau visage oublié derrière ce masque figé sur leur dernière expression d’horreur. Tout semblait n’être qu’un rêve, un très mauvais rêve. Bientôt j’allais me réveiller et ma mère m’embrasserait et m’emmènerait promener sous la voûte végétale, comme tous les matins lorsque la nature s’éveille dans un chant merveilleux. Mais lorsque la nuit tomba, les ténèbres levèrent ce voile de mensonges qui m’empêchait de voir la réalité en face : j’étais seule. Mes parents étaient morts et je ne savais même pas ce qui les avait tués.

C’est alors que Kallen est entré dans mon existence. Après quelques jours d’errance dans la forêt immense du territoire Sadaïme, je découvris son campement de fortune. Lui aussi voyageait, mais seul. Mais il n’était pas comme moi, comme mes parents. Il était autre chose et j’appris plus tard qu’il était un des représentants des Elfes de Sang. Interpellé par ma jeunesse et ma solitude, il me prit sous son aile et changea ses projets. Il allait vers l’Est, il voulait rentrer chez lui, mais il décida finalement de partir vers le sud, vers Furtïav, pour que je puisse grandir, entourée des miens. Pendant longtemps, il chercha mes origines, une famille lointaine … Mais je faisais un blocage et je ne pouvais lui donner la moindre information hormis que mes parents étaient morts, c’est tout.

Il s’installa alors dans la capitale Sadaïme et m’éleva du mieux qu’il put, dans la mesure où il était souvent plongé dans ses livres et son loisir préféré : les magies des arcanes. Auprès de lui, ma langue se délia et bientôt, une tendre complicité grandit entre nous au point que très vite, je devais le considérer comme mon père. Sans qu’il ne m’en fasse la demande, quand je fus plus grande, je choisis simplement de l’aider à ma manière. Les magies des arcanes ne me plaisaient guère et ne me sentais pas la fibre sensible pour l’assister efficacement dans ce domaine. Alors je me contentais de pourvoir à tous ses besoins quotidiens sans qu’il n’ait besoin de s’en préoccuper ou de réclamer quoique ce soit. De toute manière, je le connaissais bien et savais ce qu’il appréciait ou non.



De nombreuses décennies passèrent ainsi. Je menais une vie simple, paisible et Kallen me laissait libre d’aller où je le souhaitais. Que demander de plus finalement ?! Peut-être un compagnon qui aimerait autant que moi le monde végétal et ses parfums, ses chants que seuls les amoureux de la Nature pouvaient entendre … Mais je n’étais pas pressée. Et sans doute avais-je eu raison de ne pas l’être car, qu’aurait fait cet hypothétique compagnon en me découvrant telle que je suis devenue au cours de ma 126ème année ? Il serait sans doute parti et je ne l’aurais pas supporté … J’ai déjà eu tant de mal à m’accepter !

C’était une nuit comme une autre et j’avais quitté la demeure de Kallen pour aller me promener sous les arbres à la faveur des étoiles et du ballet de quelques joyeuses lucioles, comme souvent. J’avais pris ce même chemin, contourné ces mêmes bâtisses de bois, mais j’aurais dû changer mes habitudes ce soir-là … Alors que je passais devant les fenêtres d’un alchimiste réputé de Furtïav, il y eut comme une explosion et tout s’arrêta alors pour moi. Le souffle puissant avait projeté de nombreux bris de verre, bois et autres matériaux divers. Mais le pire, c’était ce qui ne se voyait pas : ces minuscules particules telles des milliers de gouttelettes qui volaient également vers moi. «De l’acide … » m’apprit Kallen plus tard. « De l’acide et on ne sait quelles autres substances ! ».

Pauvre Kallen … Je crois que je n’oublierai jamais son regard à l’instant où il me découvrit, plus tard. Quelques Sadaïmes que je connaissais de vue pour habiter le quartier m’avait tristement ramenée chez le magicien, le visage et les bras ravagés. La seule chose que je sais, c’est que ça faisait un mal comme jamais je n’en avais connu ! Et je ne parvenais plus à parler, ni même à ouvrir la bouche. Mes muscles du visage ne répondaient plus. Même mes cheveux étaient en grande partie brûlés par ces substances corrosives.

Kallen me soigna du mieux qu’il put et détruisit les quelques miroirs ou objets réfléchissants qui traînaient dans notre maison. Il ne voulait surtout pas que je me vois ainsi. Je ne sortais plus et, tandis que je passais tout mon temps allongée sur ma couche, le magicien se réfugiait dans ses pratiques magiques, ses livres, ses recherches. Il m’évitait autant que possible non par dégoût mais à cause de son impuissance pour améliorer mon état. De père, il était devenu mon ombre, mes mains. J’étais devenue un véritable fardeau pour lui. Alors j’endurais, en silence, m’efforçant le plus possible de me faire oublier pour l’épargner un peu … Mais j’entendais ces nuits où il faisait des cauchemars, je voyais ses yeux cernés, ses traits elfiques désormais creusés. Il n’était plus que l’ombre de lui-même tout comme moi, comme si nos deux vies évoluaient finalement ensemble, au même rythme.

Après des mois et des mois de vaines recherches, Kallen finit par reconnaître qu’il ne pouvait rien faire de plus. Il ne pouvait me ‘rendre mon visage’, comme il le disait, ni me redonner la possibilité de parler. Les plaies avaient bien fini par cicatriser et la douleur s’atténuer mais je sentais bien en tâtant mon visage qu’il n’avait plus sa forme habituelle. Il y avait des creux profonds, notamment au niveau des joues et certaines zones paraissaient figées, dures comme la pierre. Je ne savais finalement ce qui était le pire : ce que j’imaginais de l’apparence de mon visage ou ce qu’elle était vraiment …

Le magicien avait entamé depuis quelques temps une correspondance assidue avec quelqu’un qui habitait sur la côte, à Ranïa. Et un soir, il m’annonça la nouvelle : peut-être existait-il une chance pour que je retrouve mon visage d’avant, si j’étais d’accord pour tenter l’aventure … Je savais que ce ne serait pas facile et sans doute devrais-je encore souffrir. Mais qu’est-ce que je risquais de pire finalement ?! Mourir ? La mort prenait des allures de libération avec les semaines qui passaient. J’acceptai donc et Kallen me mena alors vers l’Ouest, dans un long voyage.

Le trajet jusqu’à Ranïa fut long. Nous étions tous deux épuisés moralement et nous avancions lentement. De plus, Kallen ne voulait voyager que de nuit pour rencontrer le moins de monde possible – il n’était pas difficile de comprendre pourquoi … Au bout d’une semaine, nous étions enfin arrivés. Attendus, nous fûmes accueillis par un Sadaïme âgé, un sorcier alchimiste du nom de Dounaï. Il m’examina pendant de longues heures, en silence, puis parla tout autant de temps avec le magicien, dans une autre pièce. A leur retour, Kallen m’expliqua qu’il essaierait quelque chose mais qu’il n’était sûr de rien et que ce serait long, probablement.

Je passerai sur ces longues semaines d’attente où Dounaï faisait ses expériences et envoyait son assistant chercher quelques ingrédients étranges, pendant des jours entiers parfois. Et le jour fatidique tant espéré arriva enfin. Il avait fait une sorte d’onguent peu ragoûtant et préparé une grande quantité d’une potion inconnue presque inodore, de couleur pourpre. Et ce fut le début d’une autre grande étape qui allait durer des semaines entières. Chaque jour, je devais avaler une gorgée de ce liquide au goût indéfinissable, légèrement salé, et enduire mon visage de la mixture. Je vivais alors sous une kyrielle de bandelettes fines mais j’avais confiance. Il semblait particulièrement expérimenté et j’avais retrouvé un peu d’espoir. Même Kallen semblait aller un petit peu mieux …

Et effectivement, peu à peu, je sentis les chairs mortes de mon visage reprendre vie. Souvent ce fut à la limite du supportable car de terribles démangeaisons semblaient parcourir chaque millimètre de peau, de muscle. Mais je prenais mon mal en patience car je sentais bien au bout de quelques jours que très lentement, mes muscles faciaux retrouvaient leur vigueur. Deux semaines après, je parvenais déjà à articuler mes mâchoires pendant quelques courtes minutes, sans trop de douleur. Reprenant goût à la vie, je ne pouvais plus tenir en place et trouvai une occupation dans l’observation de Dounaï. Rapidement je sentis monter en moi un intérêt très vif pour sa profession et bientôt, je devins une observatrice active puis son élève. Kallen, lui, était ravi.

Trois mois passèrent ainsi et bientôt, je n’eus plus besoin de porter des bandages. A la plus grande stupéfaction de tous, j’avais retrouvé un visage lisse, aux courbes habituelles. Seul le regard était plus intense, selon eux, et mon teint de peau un peu plus vif par endroits, mais rien de vraiment inesthétique. J’aurais alors dû me douter que quelque chose n’allait pas … Il me fallait continuer les soins, aux dires de Dounaï, et j’étais bien la dernière à vouloir remettre ses paroles en question.

L’erreur du sorcier alchimiste avait-elle été dans cette extrapolation sur la durée du traitement ? Sur la composition du remède ? Nul ne saurait le dire, aujourd’hui … En tout cas, le résultat était là. Après quelques autres semaines, l’inquiétude commença à alourdir les traits des deux hommes. Peu à peu, ma peau me parut plus rugueuse, plus sèche, tandis que mes cheveux repoussaient sans que je ne puisse retrouver leur finesse. Les mèches s’agglutinaient progressivement ensemble et semblaient durcir curieusement. Deux mois plus tard, j’étais tout à fait méconnaissable … et Kallen, effondré.



Ma peau était plus épaisse et aux couleurs beaucoup plus contrastées, comme marbrée par endroits … Quand à mes cheveux … Dounaï déclara que ça ressemblait à des ‘spicules’. Eberluée, j’eus peine à comprendre ses possibles explications. Sans doute mon apparence actuelle était due à certaines substances particulières qu’il avait utilisées en quantité non négligeable. Anémones de mer, oursins, étoiles de mer, salamandres … Tels étaient les noms des quelques créatures qu’il avait usé pour leur incroyable don pour régénérer les tissus voir des membres entiers. Tels étaient les noms de ceux qui m’avaient donné cette apparence affreuse.

Je n’avais plus rien d’une Sadaïme hormis cette teinte lointaine qui transparaissait sur ma peau et mes yeux, toujours dorés mais désormais ourlés de cils particulièrement épais et noirs comme l’encre. En colère contre ce reflet que me renvoyait chaque miroir que je croisais, je finis par me réfugier dans un mutisme profond et m’isolai totalement pendant des semaines entières, de peur de commettre l’irréparable contre ces personnes qui n’avaient voulu que m’aider. Dounaï et Kallen, leur première stupeur passée, retournèrent à leurs recherches, ne perdant pas espoir sur un possible ‘traitement’.

Une longue période de calvaire commença alors pour moi. La colère fit place au découragement le plus absolu mais le pire de tout, pour moi, était ma peur d’affronter le regard de Kallen, l’homme qui m’avait élevée, protégée … Ne pouvant en supporter d’avantage, une nuit, je m’esquivai et pris la fuite, m’enfonçant dans les recoins les plus profonds de la forêt. Et alors que je ne cherchais qu’à faire de mauvaises rencontres, la Mort semblait m’éviter : peut-être mon visage lui faisait peur, à Elle aussi ! Je devins alors une sorte d’ermite et me fis oublier durant de longues années.

Mais un matin où je buvais un peu d’eau à une source fraîche, je vis sur l’autre rive une biche aux doux yeux ourlés d’un noir profond – comme les miens, en quelque sorte – qui me fixait curieusement, sans peur. N’était-elle donc pas effrayée de voir une créature avec mon apparence ?! J’osai alors regarder mon reflet dans l’eau claire et je me surpris à ne pas me dévisager avec dégoût, juste une indifférence née de l’absence de jugement des autres Sadaïmes … Et subitement, je ressentis un grand vide en moi. Je pris conscience de ce besoin soudain de voir d’autres personnes, d’essayer de revivre un peu plus normalement. Mais je n’étais pas prête au point de retrouver Kallen ni Dounaï. Pas encore …

Ma résolution prise, j’abandonnai tous mes projets de la veille et regagnai les sentiers qui menaient à la civilisation.


Dernière édition par le Mer 21 Nov - 15:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghanima
Le bouquin de toutes les recettes
Le bouquin de toutes les recettes
avatar

Nombre de messages : 896
Age : 43
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Ghanima, Sadaïme Sorcière (niveau 1)   Mer 21 Nov - 12:14

Description de Ghanima



  • Description physique
    Son apparence physique est sans doute ce qu'on remarque en premier chez elle. La première chose qui choque est sa chevelure ou, plus exactement, les spicules qui les remplacent (ndlr : le truc qui fait style genre les pattes de l'accrocheur de visage dans Alien Razz ou les cheveux du Predator Rolling Eyes ). Par ailleurs, sa peau au niveau du visage et des bras est par endroits marbrée et les couleurs verte et violet de sa teinte naturelle de Sadaïme sont beaucoup plus contrastée que la normale. Aussi, son regard doré est intensifié par des sourcils et cils épais et noir comme l'encre.
    De manière plus générale, Ghanima est moyennement grande pour sa race : 2,01 m et plutôt maigre (après plusieurs années à vivre isolée dans la forêt, cela n'est guère étonnant).

  • Description vestimentaire / Apparence
    Ghanima porte actuellement des vêtements de cuir qui ont vécu ... Elle ne porte aucun bijou ni fantaisie d'aucune sorte. Ses pieds sont chaussés de bottes en cuir souple qui remontent jusque sous les genoux.

  • Description psycho-sociale
    Le fait d'avoir grandi dans la capitale, en compagnie d'un Elfe de Sang pour tuteur, Ghanima est, contrairement à ceux de sa race, assez encline à discuter. Mais ses récentes mésaventures en ont fait aussi quelqu'un de méfiant, s'attendant à être rejetée voire menacée par quiconque la croise. Néanmoins, en manque de relations sociales et ne manquant pas de courage, Ghanima fait quelques efforts pour aller vers les autres, lors de ses bons jours. (cf aussi Ghanima et ses obsessions, plus bas)

  • Autres particularités
    • Ghanima et les autres races
      code couleur : apprécié - mitigé-neutre - sans intérêt - pas apprécié - détesté
      • Elfes de la Nuit : Ghanima ne les aime pas ... mais pour d'autres raisons que ses congénères. Elle les jalouse pour leurs facilités avec la nature dont elle se sent si proche. Elle les trouve d'ailleurs prétentieux.
      • Humains : Ghanima en a croisé quelques-uns et n'ont éveillé que très peu d'intérêt chez elle.
      • Orcs : tant qu'aucun ne lui cause des problèmes, Ghanima les ignore, peu intéressée par cette race qui vit loin de tous végétaux.
      • Trolls : Ghanima ne les apprécie guère, uniquement parce que Kallen ne les aimait pas.
      • Gnomes : Ghanima ne les aime pas beaucoup ... comme Kallen. Elle les trouve beaucoup trop intéressés par l'argent ou tout ce qui a de la valeur. Leur passion pour la magie n'améliore pas leur popularité auprès de la Sadaïme.
      • Coraks : Ghanima éprouve une sorte de pitié pour cette race qui a été le résultat de magie. Elle assimile quelque peu leur apparence inhabituelle avec ce qu'elle a vécu elle-même. Mais leur stature l'impressionne beaucoup et elle préfère les éviter, n'étant pas sûre de leur attitude à son endroit.
      • Réprouvés Mort-vivants : Ghanima les hait. Ils sont sans doute les représentants les plus répugnants et 'contre-nature' des créatures vivantes (si l'on peut dire ...).
      • Elfes de Sang : Ghanima a été éduquée par Kallen et se sent donc relativement proche des Elfes de Sang. Néanmoins, elle ne partage pas leur goût prononcé pour la magie, trouvant plus d'intérêt à la puissance de la nature.
      • Sadaïmes : ses sentiments sont très partagés ... Ghanima les apprécie puisqu'ils sont ses congénères, elle aime leur apparence, leur approche de la nature ... Mais depuis son accident, sa différence la pousse à nourrir de l'envie voire même de la jalousie à leur égard.
      • Nains : Ghanima n'en a jamais rencontré et n'a pas vraiment d'opinion à leur sujet.

    • Ghanima et le climat ...
      Ghanima l'ignore encore (car elle n'a jamais quitté le territoire Sadaïme) mais son corps et plus particulièrement sa peau sont sensibles à la chaleur, notamment la sècheresse. A partir d'un certain degré de déshydratation, sa peau se marbre encore plus que d'habitude jusqu'à se craqueler dans des situations extrêmes (ce qui est relativement désagréable).

    • Ghanima et ses obsessions
      Comme on peut le deviner à son passé, Ghanima fait une fixation sur son apparence, non pas qu'elle soit coquette mais très complexée par son visage et surtout, ses cheveux qui n'ont plus rien de Sadaïme. Elle en est au point qu'elle trouve même les personnes laides plus agréables à regarder qu'elle-même. Tout cela l'a conduit tout naturellement à être sujette à l'envie (mais sans tomber dans l'illégalité, jusque là).



Dernière édition par le Lun 11 Fév - 17:11, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghanima
Le bouquin de toutes les recettes
Le bouquin de toutes les recettes
avatar

Nombre de messages : 896
Age : 43
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Ghanima, Sadaïme Sorcière (niveau 1)   Mer 21 Nov - 12:17

Ses Rencontres









Dernière édition par le Mer 21 Nov - 14:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghanima
Le bouquin de toutes les recettes
Le bouquin de toutes les recettes
avatar

Nombre de messages : 896
Age : 43
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Ghanima, Sadaïme Sorcière (niveau 1)   Mer 21 Nov - 12:18

Son Livre de la Terre



[Magie de la Terre] [Magie de la Nature]


  • Appels des Eléments de niveau 1 :
    0,5 - Choc de terre : inflige 2 à 4 dégâts à la cible.
    Desc. : Ghanima fait appel aux forces de la terre pour envoyer une onde de choc semblable aux ondes sismiques.
    2,5 - Soins élémentaires : soigne 3 à 4 PV à la cible.
    Desc. : Ghanima fait appel à la Magie de la Nature et la visualise dans chaque élément vivant (végétal - animal - humanoïde) afin d'accélérer la guérison des blessures.



Dernière édition par Ghanima le Dim 16 Mar - 18:09, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghanima
Le bouquin de toutes les recettes
Le bouquin de toutes les recettes
avatar

Nombre de messages : 896
Age : 43
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Ghanima, Sadaïme Sorcière (niveau 1)   Jeu 22 Nov - 11:20

Ses Combats




Dernière édition par le Jeu 10 Jan - 14:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ghanima
Le bouquin de toutes les recettes
Le bouquin de toutes les recettes
avatar

Nombre de messages : 896
Age : 43
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 31/07/2007

MessageSujet: Re: Ghanima, Sadaïme Sorcière (niveau 1)   Jeu 10 Jan - 14:36

Ses Aventures


I - Retour à la civilisation [Rûni] :
  • Après six années d'isolement, dont cinq en tant qu'ermite dans l'immense forêt Sadaïme sans croiser la moindre personne, Ghanima ressentit le besoin de retourner parmi ses congénères et revivre à nouveau - du moins, essayer ...
    Entrée de Rûni [ 1 - 2 - 3 - 4 - 5 ] - [ 1 ] - Auberge du Voleur Volé [ 1 - 2 - 3 - 4 ]
  • Mais déjà une mission sembla se profiler pour elle alors qu'elle arrivait à peine à Rûni ...
    Auberge du Voleur Volé [ 1 - 2 - 3 - 4 - 5 ] [ 1 ] Gourde du Sadaïme [ 1 - 2 - 3 ] [ 1 ] Entrée de Rûni [ 1 ]
  • Mission n°1 : le marais d'Assïa
    [ 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 ] Entrée de Rûni [ 1 - 2 - 3 ] [ 1 ] Auberge du Voleur Volé [ 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 ]
  • La mission au marais semble ouvrir sur quelque chose de beaucoup plus important ... Prochaine étape ? Me rendre à Sylindreï, la capitale des Elfes de la Nuit ...
    Auberge du Voleur Volé [ 1 - 2 - 3 - 4 ]
  • Mais avant toute chose, je dois me préparer au mieux pour le long voyage qui m'attend. Mon objectif ? Parer au plus urgent : apprendre à me soigner, le cas échéant ...
    Auberge du Voleur Volé [ 1 ] - [ 1 ] - Puits de la Magie de la Nature [ 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 ] [ 1 ] La Dague transperce l'Enclume [ 1 - 2 - 3 - 4 ] [ 1 ] Entrée de Rûni [ 1 - 2 - 3 - 4 ]

II - 1ère mission d'importance [Territoire Sadaïme -> Territoire Elfe de la Nuit ] :
  • 1ère étape : Kacheï, aux limites orientales du territoire Sadaïme.
    Voyage entre Rûni et Kachei [ 1 ] Portes de Kacheï [ 1 - 2 ] [ 1 ] La bière de Kacheï [ 1 - 2 - 3 - 4 - 5 ] [ 1 ] Affronter le Désert [ 1 - 2 - 3 - 4 ] [ 1 ] [ 1 - 2 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ghanima, Sadaïme Sorcière (niveau 1)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ghanima, Sadaïme Sorcière (niveau 1)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti - Nicaragua Niveau de Pauvreté En interprétant l’article sur le ralen
» Ghanima
» La mangue dominicaine depasse le niveau d'Haiti
» Y'Shahinn Nehleän - Prime Sorcière
» probleme dans le jeu niveau management de la guilde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Appels de la Tempête - AT [ANCIENNE VERSION] :: Hors - jeu :: Liste des Personnages Joueurs-
Sauter vers: